L'intelligence émotionnelle

Qu'est-ce que l'intelligence émotionnelle ?

On peut définir l'intelligence émotionnelle comme la capacité à connaître et utiliser les sentiments et émotions. Le psychologue américain Daniel Goleman va ébranler le domaine en affirmant que l'habiletéà gérer ses émotions pouvait être un facteur important de réussite. Selon Goleman (1997), l'intelligence émotionnelle implique 4 composantes :

  •  - La conscience de soi : capacité à reconnaître et à comprendre ses émotions et à les utiliser pour guider ses décisions.
  • - La maitrise de soi : capacité à contrôler ses émotions et impulsions et às'adapter aux situations.
  • - La conscience sociale : capacité à détecter et à comprendre les émotions des autres (empathie) et à y réagir de façon adéquate.
  • - La gestion des relations : capacité à inspirer et à influencer les autres età gérer les conflits interpersonnels.

Selon Goleman, ces habiletés ne sont pas innées, mais se développent tout au long de la vie. Il soutient que l'intelligence émotionnelle peut moduler l'intelligence relationnelle, en ce sens qu'elle vient bloquer ou amplifierlacapacité de penser, d'apprendre, de résoudre desproblèmes,etc. Ces deux types d'intelligence ne seraient pas opposés mais complémentaires.

Lorsqu'on parle d'émotion, on entend les quatre émotions de base qui sont la peur, la tristesse, la colère et la joie. selon Pierre Catelin (créateur de L'Alignement), ily a 7 émotions associés aux 7 besoins fondamentaux. les voici : la panique, la peur, la colère, la tristesse, le désarroi, l'épouvante et la terreur.

Dès sa naissance, l'enfant éprouve des émotions qui le renseignent sur les changements de son environnement. Toutefois,sa capacité à comprendre ces émotions et à bien les gérer afin de s'adapter à son environnement physique et social ne s'acquiert qu'au gré de ses expériences. En tant que parents, vous avez bien sûr un rôle important àà jouer dans ce processus d'apprentissage.

Pourquoi développer l'intelligence émotionnelle de votre enfant ?

  • * Parce que l'intelligence émotionnelletient une part importante dans la  réussite sociale d'une personne.
  • * Parce que l'intelligence émotionnelle semblejouer un rôle positif dans laréussite scolaire des enfants.
  • * Parce que plus un enfant est capable de bien gérer ses émotions et de réagir de façon adéquate aux émotions des autres, moins il a de chances de développer des problèmes d'agressivité ou d'autres problèmes de comportement.
  • Parce que certaines composantes del'intelligence émotionnelle, notamment l'empathie, semblent jouer un rôle dans la prévention de l'intimidation chez les jeunes.
  • * Parce que la façon dont votre enfant apprend à gérer ses émotions, notamment en situation de stress, pourrait influencer sa santé physique.

Quel rôle jouent les parents dans le développement de l'intelligence émotionnelle?

Le premier rôle du parent est de sécuriser l'enfant. Pendant la gestation, l'enfant n'est pas encore capable d'être conscient de ses expériences, mais le foetus s'imprègne comme une éponge de son environnement et des expériences qu'il fait. Elles sont toutes enregistrées pour être "traitées",une entre 1 et 2 ans une fois que le mental aura émergé. En donnant à votre enfant les soins dont il a besoin dès les premiers jours de sa vie et en étant à l'écoute de ses beoins et des ses émotions, vous lui permettez de développer un sentiment de confiance et de sécurité. Ce sentiment de sécurité lui permettra par la suite d'être ouvert aux autres et au monde qui l'entoure et de vouloir entrer en relation avec les autres.

Le rôle du parent pendant les premières années de la vie de l'enfant est de mettre des mots sur ce qu'il vit. Pour ce faire, vous devez être sensible aux indices verbaux et non verbaux qui révèlent ce qu'éprouve votre enfant et nommer l'émotion afin qu'il apprenne à la reconnaître.

L'attitude que vous avez face aux émotions est d'une grande importance pour votre enfant puisqu'il apprend d'abord par imitation. Vous êtes un modèle pour lui et il apprendra à gérer ses émotions en vous observant gérer vos propres émotions. Evitez donc de réprimer vos émotions. Exprimez-les plutôt avec des mots. Votre enfant comprendra ainsi que c'est ok et acceptable de se sentir  fâché ou triste et il développera une attitude saine face à ses propres émotions. S'il a des comportements inacceptables sous l'emprise de ses émotions, vous devez être clair sur le fait que vous n'êtes pas d'accord avec son comportement, mais c'est ok d'éprouver cette émotion. Pour pouvez lui dire: "Je comprends que tu sois fâché, mais je ne veux pasque tu lances des objets."

La gestion et l'expression des émotions sont des aptitudes qui s'apprennent. L'enfant a besoin qu'on lui enseigne des moyens adéquats pour exprimer ses émotions. Cet apprentissage prend du temps, et donc comme dans tout apprentissage, vous devez vous attendre à ce que votre enfant commette des erreurs.